Le jour J: Les Résultats….

 Le jour J: Les Résultats….

 

inquietude

L’émotion est à son comble tandis que je cherche mon nom, mes doigts trempés tremblent en tenant cette souris folle, cet ordinateur est trop lent, mon cœur bat à rompre et le sang qui afflue en salves à mes tempes me fait mal…Vous avez certainement connue cette sensation…Tous ces « et si?et si? » qui se bousculent dans nos têtes à ce moment…

 

Mais il n’y a que 2 issues possibles, “ça passe ou ça casse”, et dans ces 2 cas la panique est garantie.

 

 

Option 1: Vous avez RÉUSSI!!! vous l’avez voulu, vous l’avez eu! Exprimez pleinement votre joie, prenez le temps de fêter, célébrer, l’aboutissement de vos efforts et l’efficacité de votre travail. 

Acceptez les félicitations des autres, des bienveillants autant que des jaloux, des hypocrites, ceux qui ne comprennent pas que, qui que vous soyez, qu’ils vous aiment ou pas, TOUT travail mené à son terme mérite salaire.

Vous pouvez être fière de vous, eh oui! vous aussi  mesdames. Vous avez beaucoup  de mal à accepter la reconnaissance, les félicitations, c’est une bonne occasion pour commencer à apprendre.

Il sera bien temps de penser à l’étape suivante.

 

Option 2: Votre nom n’est pas sur la liste et quoi qu’il sorte de vos lèvres, vous êtes déçu à un degré ou un autre. 

Rien de ce que l’on vous dira ce jour n’y fera, ni dans les jours à venir… Il faudra un peu de temps pour se remettre, c’est un processus normal, c’est la phase 1. 

L’unique chose à faire, non la moindre, est de dissocier votre  “échec” de votre valeur personnelle, de votre valeur professionnelle. Il y a le concours et il y a Vous! 

La non validation n’efface pas vos années d’expériences, vos savoirs, l’effort considérable fourni pour passer ces épreuves. Et rien que pour ça, cela vaut le coup, le coup de remarquer cette avancée, de vous féliciter, car vous avez avancé, progressé tout au long de l’effort. Vos savoirs ont évolué, votre compréhension a été aiguisée. Personne ne pourra jamais vous enlever ça.

 

Viendra plus tard, la phase 2.  Au final, soit vous abandonnerez, soit vous resterez dans la course.

Si vous restez dans la course, un temps d’analyse sera bénéfique (problème de contenu, de méthode, de gestion du temps, du stress, hors sujet etc.)

Si possible faites une partie de cette analyse avec un professionnel objectif, pédagogue et bienveillant.

Choisissez quelqu’un à l’avis tranché, n’allez pas forcément vers les personnes qui vous paraissent les plus sympathiques. Osez sortir de votre zone de confort, c’est une condition du succès.

Bien sûr le regard porté sur nous-mêmes reste souvent impitoyable, et celui que l’autre semble nous renvoyer  n’en est pas moindre, en cette période sensible.

 

 “Personne n’est jamais battue, jusqu’à ce qu’elle abandonne au fond de son esprit”

 

Changer, progresser, atteindre des objectif, ces rêves, avancer, évoluer, se dépasser est un chemin souvent douloureux, à plus d’un titre, mais c’est possible et la finalité n’en est que plus douce, délectable…

 

 Christelle pour Objectif Concours IADE

Cet article vous a t-il aidé ? Dites-le nous en commentaire.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement:

OPTIMISER SON APPRENTISSAGE: LA CONCENTRATION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *